actualités, sport, évenements, annonces, compétitions

Faire du sport durant sa grossesse

Faire du sport lorsqu’on est enceinte est tout à fait possible. Mieux encore, c′est exactement ce qu′il vous faut pour garder une forme et un moral au top, pendant toute votre grossesse.

Faire du sport pendant la grossesse apporte, en effet, de multiples bienfaits pour la maman et le bébé. L’activité sportive permet d’éviter certaines complications, favorise la circulation sanguine, limite la prise de poids excessive et renforce la ceinture abdominale.

En outre, elle réduit l’intensité des douleurs, évacue le stress et contribue au bon développement physique du bébé.

Il faut souligner, néanmoins, que ce bien-être ne peut être réalisé sans une bonne alimentation saine et équilibrée.

Ceci dit, avant de vous lancer dans quelconque activité sportive, il faut être très sélective quant aux choix du sport à pratiquer. L’exercice doit vous permettre de prendre soin de votre corps sans risquer de vous blesser ou nuire à votre bébé.

Quels sports puis-je faire pendant ma grossesse ?

Pendant la grossesse, il existe toute une série d’activités sportives adaptées aux futures mamans. Celles-ci sont généralement douces et modérées. Elle favorise la relaxation, la détente et la respiration. La marche, la natation et le yoga en font partie.

Toutefois, il est primordial d’écouter son corps, ne pas en faire trop et de respecter ses limites afin d’éviter tous dangers pour le bébé.

Marche rapide, randonnée, natation et yoga

La marche rapide est l’activité sportive par excellence pour toutes les futures mamans. Elle peut être pratiquée, partout et à tout moment. Il suffit d’avoir une paire de baskets et le tour est joué ! C’est un bon moyen de bouger et de s’aérer l’esprit.

La marche à pied rapide participe à améliorer la capacité d’oxygénation et à activer la circulation sanguine principalement celle des jambes. Une séance d’entraînement de 30 min par jour est largement suffisante, à condition de choisir un terrain plat, stable et peu escarpé.

La natation quant à elle, est l’un des meilleurs exercices physiques à combiner avec la marche, elle peut être pratiquée même à un stade avancé de grossesse. Très bénéfique pour les articulations trop sollicitées par la prise de poids, elle confère une sensation de confort et de légèreté dans l’eau.

Elle travaille la respiration pour préparer le corps au traumatisme de l’accouchement. Renforce en douceur les muscles, le périnée et améliore le cardio.

Le yoga est tout aussi recommandé durant la grossesse. Basé sur des postures qui favorisent la respiration et la concentration. C’est l’exercice parfait pour préparer l’accouchement et faire face aux douleurs de la naissance. Le yoga permet également aux femmes enceintes de se détendre, d’évacuer le stress et de soulager certains désagréments liés à la grossesse.

Des séances courtes et régulières

Faire du sport enceinte oui, mais en vous ménageant. Le but n’étant pas de vous fatiguer, mais de poursuivre une activité physique raisonnable et adaptée à votre état de grossesse. Les séances intenses de deux heures sont à bannir en faveur de deux à trois séances par semaine à raison de 30 à 40 minutes maximum d′entraînement.

Vous devez prêter attention à vos limites physiques. Contrôler votre rythme cardiaque et votre respiration et éviter les séances intensives. Diminuer l’intensité, car tout excès peut être fatal. Suivez plutôt des séances courtes et régulières, l’intérêt est avant tout de garder une bonne condition physique.

Aliments riches en fibres à allier au sport

Durant la période de grossesse, la future maman doit porter une attention particulière à ses besoins nutritionnels pour assurer le bon développement de son fœtus. Ceci est d’autant plus vrai, si elle pratique une activité sportive, car toute carence alimentaire chez la femme enceinte peut gravement affecter la santé de son bébé.

C’est pourquoi, nous vous présentons quelques aliments riches en fibres à allier au sport, à savoir :

  • Les fruits et les légumes frais riches en fibres : mangue, pommes, agrumes, raisin, carottes, artichauts, brocoli, tomates pomme de terre,…
  • Les légumineuses à intégrer dans les soupes : fèves, lentilles, haricots blancs ou rouges, petits pois,…
  • Les produits céréaliers : pain complet, riz brun, l’avoine,…
  • Les fruits secs et les oléagineux : raisin, abricots, dattes, noisettes, amande,…

Quels sports évités en début de grossesse ?

Si quelques activités sportives sont conseillées durant la grossesse, d’autres sont à bannir de votre liste. En effet, certains sports peuvent présenter des risques importants pour la future maman et le bébé.

Toutes activités sportives qui peuvent entraîner des traumatismes sont strictement interdites durant la grossesse. Ainsi, les sports collectifs ou de combats tels que le kickboxing, le karaté, le MMA, etc., peuvent être à l’origine de coups violents à l’abdomen ou de chutes graves.

Les sports nécessitant des mouvements brusques ou des sauts tels que le tennis, l’équitation, le running,…sont également à proscrire. Enfin, les sports extrêmes comme le saut en parachute, l’escalade,…sont fortement déconseillés.

Vous l′aviez compris, la grossesse n′est pas un obstacle à la pratique d’une activité physique modérée. Au contraire, elle doit être une partie intégrante du mode de vie de toute femme enceinte, vu tous les bienfaits qu’elle apporte à la future maman et à son fœtus.

Alors, écoutez votre corps et n′hésitez plus à pratiquer le sport qui vous plaît et qui convient à vos besoins !