actualités, sport, évenements, annonces, compétitions

Les meilleurs endroits pour faire du vélo en Tunisie

La promenade à vélo en Tunisie peut s’avérer être une activité fascinante à condition de respecter certaines règles et de repérer les meilleurs endroits pour faire du vélo.

La Tunisie, par la diversité de ses paysages et de son littoral représente un terrain de découverte et d’exploration hors norme pour les adeptes de VTT et de road trip à vélo.

Quelles sont les pistes cyclables en Tunisie ?

L’unique piste cyclable en Tunisie se trouve à proximité de la ville d’Ezzahra. C’est grâce à l’effort combiné de la startup Nadhef Bledek, de l’association le croissant rouge et de l’Aisec university que ce projet a pu voir le jour dans la banlieue sud de Tunis.

Il existe, néanmoins, d’autres endroits dans lesquels on peut pratiquer le vélo et découvrir de nouveaux paysages.

Partons ensemble à la découverte de la Tunisie en vélo !

Sousse

La ville de Sousse offre un cadre de découverte intéressant si l’on sait bien choisir son itinéraire. Privilégiez l’avenue principale du 7 Novembre qui mène au port d’El Kantaoui, vous pourrez profiter ainsi d’un aspect global de la ville et de ses meilleurs endroits.

Cette piste cyclable peu utilisée par les cyclistes nécessite un brin d’attention vu que les piétons ont pris l’habitude de l’emprunter.

Djerba

Depuis plus de 25 ans, les amateurs de VTT se retrouvent dans le sud tunisien pour explorer cette région riche de paysages naturels et très différents les uns des autres. Au travers d’un Rando-Raid VTT, les passionnés partent à la découverte des villages perchés de Matmata et profitent des pistes vertigineuses du désert.

Le sud tunisien représente, depuis les dunes de Guellala et jusqu’au Ghorfas de Ksar Haddad un terrain d’exploration exceptionnel. Pour l’édition de Novembre 2018, les adeptes de vélo, venus de toute la France sont partis à la découverte de Djerbahood, l’un des meilleurs endroits pour faire du vélo en Tunisie. En fait, il s’agit d’un village peint par des artistes du Street Art du monde entier.

Tunis

La Banlieue nord de Tunis : composée de la Marsa, Sidi Bou Said, les sites archéologiques de Carthage, la Goulette et son port.

 

 

La Goulette

Entre le quartier italien de « la Petite Sicile » et la vue du parcours de la Goulette, profitez d’un cadre idyllique pour des balades à vélo.

Des panoramas magnifiques sur le Golfe de Tunis et le mont Boukornine, l’architecture des palais d’été du XIXe siècle, entre art-nouveau et orientalisme.

Autre point important, l’existence de plusieurs parcours disponibles, notamment grâce à la startup Le Lemon Tour, qui met en place 3 parcours majeurs.

Le premier, de 10 km, dure une demi-journée et est de niveau facile. Vous trouverez les plus grands thermes romains d’Afrique, des ports puniques imposants, des villas romaines traditionnelles et vous pourrez profiter des panoramas de la colline de Byrsa.

Le deuxième parcours, de 5 km, d’une durée d’une heure, est très facile et plus adapté aux familles. Le Lemon Tour propose un circuit idéal à faire avec les enfants en sièges-bébés ou sur leurs vélos.

Le circuit, loin de la circulation, vous permettra de profiter des sites archéologiques et des bords de mer. La vue des ports puniques au soleil couchant est sublime.

Enfin, le troisième parcours, de 15 kms s’étend sur toute une journée. Le parcours « férus d’histoire » est le plus adapté pour partir à la recherche des vestiges et à la découverte de Carthage l’insolite.

Vous pourrez, notamment, visiter les vestiges remarquables du site archéologique, le cimetière américain, la plus grande basilique chrétienne d’Afrique et le palais présidentiel.

Vélorution, association de promotion du vélo en Tunisie, travaille à rendre le vélo un incontournable des tunisiens.

Malgré le manque de pistes cyclables, les premières conventions commencent à être signer et quand Brahim Khalfala, membre actif de Vélorution, parle de son rêve, il évoque l’évolution des infrastructures :

« Notre rêve, installer des pistes cyclables sur le territoire tunisien ».

La crise du covid 19 a permis à plusieurs tunisiens de ressortir leurs vélos et l’ensemble des rues de Tunis s’est transformé en pistes cyclables.

El Haouaria

Dar Allouch, El Kedoua présente un excellent circuit VTT sur la route de la montagne et qui vous fera profiter de la vue. La route, qui longe la mer, présente plusieurs paysages, entre terrains agricoles et belles plages.

À l’entrée du village de Dar Allouch, prenez la route vers Kedoua puis vers El Haouaria, vous trouverez une route peu fréquentée et agréable à traverser.

Ainsi, vous pourrez terminer la journée en séjournant dans l’un des gîtes de la région et profiter d’un bon repas aux produits locaux, profitant d’une vue panoramique sur les collines d’El Haouaria.

Tourisme durable et vélos

Des projets de promotion du vélo en Tunisie commencent à voir le jour dont un projet tuniso-italien qui vise à mettre en valeur le patrimoine culturel tunisien.

Le projet Culturas « Culture et tourisme actif et soutenable » a été lancé en 2016 dans plusieurs villes dont Kélibia, El Haouaria, Tabarka et Rafraf.

Financé par l’Instrument européen de voisinage et de partenariat, ce programme met en place des plongées sous-marines et des excursions à vélo afin de valoriser le tourisme alternatif dans les régions concernées.

Promotion du vélo en Tunisie

Dans le but de toucher un maximum de personnes, l’association « Vélorution » a créé une « vélo école ». À n’importe quel âge, vous pouvez apprendre à garder l’équilibre, pédaler et freiner et ce jusqu’à ce que vous soyez totalement autonome.

Plusieurs sessions de formation sont organisées dans différentes villes : Tunis, Jendouba et Sousse et 2 niveau d’apprentissage sont proposés : débutant et avancée.

Enjeux de la démocratisation du vélo

Promouvoir l’utilisation du vélo comme moyen de transport et loisir à part entière permet de servir plusieurs causes parmi lesquelles l’égalité homme-femme et ceci en brisant la barrière du genre lors de l’initiation et de la pratique de cette activité.

Développer l’intérêt du vélo chez les jeunes est également un défi majeur à relever. Cela pourrait répondre à de nombreuses problématiques telles que la mobilité et la pollution.

Tous en vélos

En somme, le rapport des tunisiens au vélo commence à changer. L’effort déployé par certaines associations s’ajoute à des programmes de promotion afin de répandre la culture du vélo. La pandémie n’a fait que consolider cet engouement croissant et de plus beaux jours sont encore à venir pour la pratique du vélo en Tunisie, et pourquoi pas mettre en place des stations pour emprunter des vélos en libre service.