actualités, sport, évenements, annonces, compétitions

Quels sont les meilleurs films d’arts martiaux ?

Les arts martiaux ont été une forme de combat efficace dans l’histoire du monde.

Dépassant le simple fait de se battre et d’enchaîner les prises, les arts martiaux rapprochent les esprits, unissent les populations autour de luttes communes et marquent des générations d’amateurs de film d’action.

Une liste des meilleurs films d’arts martiaux et techniques de combat s’impose !

LA FUREUR DU DRAGON de Bruce Lee (1972)

Bruce Lee va révolutionner le cinéma d’arts martiaux et le faire connaître au public occidental.

Tout débute avec la série américaine Le Frelon vert, s’en suit une ascension à Hongkong avec Big Boss puis La Fureur de vaincre. En mai 1972, il interprète et réalise son troisième film majeur La Fureur du dragon et y affronte Chuck Norris, champion du monde de karaté de l’époque.

Tournée à Hong Kong, la séquence du combat entre les deux est considérée comme l’une des meilleures scènes de combat de tous les temps.

« J’avais l’impression qu’il me frappait avec une barre de fer, conclut Norris. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi rapide. »

Ce fut le dernier film sorti de son vivant puisqu’il ne verra jamais son film suivant qu’est Opération Dragon, sorti en août 1973, année de sa mort.

POLICE STORY de Jackie Chan (1985)

Alors que la Chine pleure la mort de Bruce Lee, Jackie Chan se présente comme son successeur. Au début des années 1980, il met au point ce qui deviendra sa signature personnelle : une dose de kung-fu spectaculaire, une autre de comédie hilarante et un enchaînement de cascades insensées.

Cascadeur exceptionnel, Chan va ainsi repousser toutes les limites du déjà-vu et il ne va cesser de nous étonner. Quasiment à chaque tournage, il manque de se blesser très gravement et même de se tuer lors de la réalisation de certaines scènes.

Police Story est le premier film d’une série de six titres, et que Jackie considère lui-même comme son meilleur film d’action.

Dans ce polar survolté, Jackie Chan, alors âgé de 30 ans, s’accroche à un autobus à double étage avec… un parapluie, se défait d’un adversaire à l’aide d’une moto et déambule plusieurs étages d’un centre commercial se rattachant à une simple barre en fer.

IL ÉTAIT UNE FOIS EN CHINE de Tsui Hark (1991)

Jet Li pourrait être considéré comme un reflet positif de Bruce Lee, sur ses traces par moments et faisant preuve d’une tranquillité plus maîtrisée par d’autres. Il allie parfaitement combats spectaculaires et comédies hilarantes.

Né en 1963, il devient champion de Chine de Wu Shu en 1973 et il conserva son titre 4 fois. En 1991, il incarne le rôle du Dr Wong Fey-hung, le héros cantonais par excellence. Le réalisateur Tsui Hark réinvente la façon de filmer les scènes de combat et valorise le personnage interprété par Jet Li, qui s’est cassé une jambe lors du tournage de la séquence finale.

Ce combat anthologique a donc été tourné alors qu’il peinait à se tenir debout… Jet Li a ensuite tourné dans des productions de Luc Besson ou dans The Expendables et a refusé Matrix…

TIGRE ET DRAGON de Ang Lee (2000)

Pour initier le public occidental au film de chevalerie chinois (le wu xia pian), un genre aussi codé et populaire en Asie que le Chambara (film de sabre) au Japon ou le western aux États-Unis, il mélange roman d’amour et d’aventures, avec des combats d’arts martiaux.

Mis en scène par Ang Lee et chorégraphié par Yuen Woo-ping, de Matrix et Kill Bill, Tigre et Dragon est sans doute l’un des plus grands succès de wu xia pian, dépassant les frontières de Chine puisqu’il a été récompensé par 4 oscars dont celui du meilleur film étranger.

Les acteurs courent sur des surfaces liquides, défient la loi de la pesanteur, s’affrontent en hauteur au milieu d’une forêt de bambous. Le rendu est impressionnant notamment grâce à l’interprétation de Chow Yun-fat et de Michelle Yeoh, dans les rôles principaux de deux amis de longues dates qui tentent de récupérer une épée légendaire dérobée…

Ip Man

On ne peut pas parler de films d’arts martiaux sans évoquer la saga des 7 films : Ip Man.

Ip Man, interprété par Donnie Yen, est un maître de KungFu spécialisé dans le style Wing Chun et qui fut le maître de Bruce Lee. Dans les années 30, Ip Man mène une vie paisible à Foshan dans le sud de la Chine, lors de l’occupation japonaise.

Dû à son talent exceptionnel et sa technique ancestrale de Wing Chun, les japonais lui demandent d’entraîner leurs soldats et il s’y oppose catégoriquement. Il va alors devoir lutter pour sa survie et va par la même occasion incarner à lui seul une forme de résistance pacifique…

Karaté Kid (2010)

Suite à son déménagement à Beijing en Chine, le jeune Dre Parker doit faire face à un changement d’entourage et de quartier. Il se retrouve rapidement mêlé à une altercation au sein de sa nouvelle école avec un garçon du nom de Cheng, un prodige local de Kung Fu et qui lui manque de respect devant toute son école.

Ayant assisté à cette intimidation, Mr Han, professeur de Karaté à la retraite, décide d’aider Dre à s’imposer dans son entourage. Dre Parker, interprété par Jaden Smith (fils de Will Smith) subira un entraînement bien particulier…

THE RAID de Gareth Evans (2012)

À Jakarta, un escadron de policiers d’élite surentraîné donne l’assaut d’une forteresse contrôlée par un baron de la drogue.

S’en suit une série de combats ultra-réalistes, filmés en plans larges lors de longues scènes où les cascadeurs et artistes enchaînent parfois plus de 15 mouvements.

Le film révèle deux champions de pencak-silat, art martial indonésien qui emprunte au krav maga, à l’aïkido, au karaté et à la boxe thaïe : Iko Uwais, champion de pencak-silat mais surtout Yayan Ruhian, combattant exceptionnel, une machine à donner et à prendre des coups, revu dans John Wick 3 Parabellum.

Conclusion

Voici donc une sélection des meilleurs films d’arts martiaux, présentée dans un ordre chronologique. Vous êtes maintenant prêt à partir à la découverte de ce monde passionnant ; celui des films d’arts martiaux.