actualités, sport, évenements, annonces, compétitions

Sport et sophrologie : un mix gagnant

Il n’existe pas de formule magique pour gérer son stress et ses émotions, voire moins combattre l’insomnie, les coups de fatigue ou les troubles alimentaires. En revanche, quoi de mieux que combiner un entraînement physique et un entraînement psycho-physique de pleine conscience? Ce dernier, basé sur la perception positive de notre monde intérieur et sur le développement d’une relation positive avec le monde extérieur, se nomme sophrologie.

Commençons d’abord par définir ce qu’est la sophrologie.

Alliant hypnose, technique de yoga et de zen, la sophrologie consiste en un ensemble de techniques de relaxation, de respiration, de mouvements corporels, de décontraction musculaire et de visualisation

Le but est de nous amener à nous concentrer sur des pensées positives aidant à se découvrir davantage pour avancer dans la vie et s’accomplir.

Pratiquée seul chez soi ou en groupe, la séance de sophrologie dure en moyenne une heure mais dépendra des besoins des pratiquants. Le sophronisé commence de prime abord à définir les raisons qui l’ont poussé à adopter cette technique.

Il est amené ensuite à pratiquer un certain nombre d’exercices guidés de relaxation durant lesquels il visualise des pensées positives puis exprime ce qu’il a ressenti pendant les exercices. Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être, d’activer tout son potentiel et d’apaiser son mental. La sophrologie permet en effet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité.

Or, entre préparation mentale et récupération physique, peut-on parler de sophrologie sportive?

La sophrologie sportive, quelle définition ?

Médiatisée à la fin des années 60, la sophrologie sportive a connu son apogée lors des compétitions de ski, puis lors des tournois de tennis. Depuis cette période, maints sportifs ont eu recourt à cette préparation mentale qui est vue aujourd’hui comme une clé indispensable pour réussir en compétition: cette méthode peut être utilisée pour tous les types de sports, individuels ou collectifs.

Tout comme le training mental, ce procédé permet aux sportifs de haut niveau à se projeter positivement lors des compétitions; Le mental est en effet indissociable des capacités physiques et fait la différence avec un athlète non préparé.

Chaque sportif est soumis à des conditions bouleversantes tels qu’un match crucial, une tension musculaire violente ou encore, une pression psychologie démesurée, qui lui font perdre ses moyens et bousculent le déroulement des événements car un stress non maîtrisé peut entraîner de nombreux facteurs d’échec.

Le stress agit en effet comme un rétrécissement du champ de vision, ou comme une épouvantable coordination motrice et pire, peut provoquer des problèmes de timing à des moment décisifs à cause des pensées parasites et négatives qui troublent la capacité d’agir.

Cette angoisse s’avère être souvent, à l’origine des blessures et ce à cause d’une tension musculaire trop importante engendrant un manque de concentration. La sophrologie intervient ainsi en affinant les sensations et permet à l’athlète de gérer ce stress automatiquement pour une performance optimale.

Les avantages de la sophrologie

Parmi ses nombreux bénéfices, ce procédé qu’est la sophrologie, redynamise physiquement et mentalement un sportif en proie d’une certaine lassitude, améliore son attention et sa capacité de concentration, délivre d’un trop plein de stress et vainc ses peurs.

La sophrologie du sport utilise les mêmes procédés classiques pour assister les sportifs et ce par le biais des exercices de respiration abdominale réalisés les yeux fermés et des exercices de relaxation. Les sophronisés atteignent un état de conscience modifié, entre veille et sommeil, le mental devient plus créatif et le travail sur la pensée est plus facile. Un sophrologue peut intervenir pour orienter la séance avec des conseils de respirations, des étirements musculaires et formuler des visualisations.

Des techniques permettent de travailler la séance en amont, durant et après l’épreuve. Cependant, les séances se pratiquent en postures debout ou assises pour développer le schéma corporel et c’est ainsi que le sportif prend conscience de de son corps et le redécouvre à travers les sensations en travaillant sa concentration, le lâcher prise et la confiance en soi.

La sophrologie, comment la pratiquer ?

La sophrologie se pratique notamment dans le cadre du handisport; le schéma corporel est particulièrement travaillé et l’alliance du corps se fait entre le sportif et son matériel ( fauteuil roulant, prothèse, etc.) afin de l’intégrer et de le faire vivre telle une véritable partie du corps.

Elle nous apprend également  à reprogrammer la sensation de douleurs via la concentration sur d’autres perceptions comme visualiser des scènes de bien-être et en maîtriser la respiration.

Au niveau de l’accompagnement, la sophrologie se positionne comme catalyseur de motivation alors qu’en phase de récupération la sophrologie accompagne le sportif dans l’analyse de sa performance en lui faisant apprendre à mieux respirer pour améliorer sa concentration et gérer ses émotions et particulièrement les pensées négatives. Le travail se fait notamment sur l’acceptation de la douleur et de la défaite.

 Sport et sophrologie : le duo gagnant

D’une façon générale, la sophrologie enrichit la connaissance et la maîtrise de son corps, la capacité à le sentir et son positionnement afin de gagner en précision. Une perception à point et précise des mouvements et des accélérations.

Elle permet également de modérer ses efforts et ne plus solliciter les muscles en vain par une tension accrue et mal orientée. Le travail sur la respiration vient compléter le travail de gestion du stress en offrant un excellent processus d’oxygénation rapide.

Enfin, la sophrologie permet de se recentrer sur ses choix de vie personnelle, de redéfinir ses priorités, et de vivre le sport comme ce qu’il devrait être : une passion